Base Sports Nature

Pour une base de sports de nature





Le projet peut se décrire ainsi :
- base nautique et de sports de nature, voile, kayak, randonnée, course à pieds, VTT, etc. et de découverte de l’environnement, celui des falaises de Trédrez autant que du milieu marin.
- ouverte à  des enfants et adultes, d'ici et d'ailleurs, à des groupes  en  stages, en  classes de découverte, en activités scolaires,  en séjours variés, mais aussi à des randonneurs ou visiteurs de passage ;

- proposant un accueil pour les pratiquants ou visiteurs  individuels avec renseignements sur le milieu et les circuits existants, sanitaires (douches) et abri contre la pluie.

La base est un établissement de plein exercice, avec sa propre direction locale, qui prend en charge le développement de l'activité et le plein usage de la base.

L’intérêt de ce projet est d’apporter une dynamique dans la commune, autant à Trédrez qu’à Locquémeau, de la faire découvrir, d’y amener des publics divers. La commune y gagne en animation, et ce quasiment toute l’année, en attractivité, puisque la base peut être un support pour l’école, en particulier avec la réforme des rythmes scolaires. Les usagers sont des clients pour les commerces.

La Ligue de l’Enseignement (ex-Fédération des Œuvres Laïques) est propriétaire du bâtiment du centre du Vorlenn et locataire du terrain par un bail emphythéotique qui court encore pour 52 ans.

Le sujet  peut se décomposer en 4 questions :

- pertinence du projet, avec hébergement de groupes ? les entretiens que nous avons eus laissent à penser  que oui ; une activité de voile pure serait en concurrence avec d’autres sites proches existants, mais l’orientation multisports et axée sur la découverte du milieu en fait un équipement original.

- gestion : La Ligue de l’Enseignement se dit prête à reprendre en gestion un tel équipement refait. Ce n’est sans doute pas la seule réponse possible, mais elle a le mérite de valider la pertinence du projet

- le bâti : hébergement de groupes (la taille optimale pour la gestion est à fixer), polyvalent enfants et adultes, en stages ou de passage, avec restauration, salles de réunions ; accueil d'individus avec sanitaires et  salle de pique-nique ; locaux pour les activités (stockage, entretien, ...).

La question de la localisation du bâtiment n'est pas simple à résoudre.

Cette  photo prise dimanche 2/2/2014 montre qu’une réutilisation du bâtiment actuel de la FOL pour les usages d’hébergement est impensable.





Même s’il est généralement au sec, on voit que tout aménagement « habitable » serait voué à une destruction rapide.

On peut imaginer d’en conserver au moins  une partie comme local technique pour les activités nautiques, pour  stocker du matériel, au moins en été. L’emplacement est en effet très pertinent, face à la cale de plaisance qui est un bon endroit pour les mises à l’eau. Peut-être y faire de l’accueil d’été ? Dans quelle mesure un bâtiment inondable ponctuellement peut-il être utilisable ? Ces questions sont à travailler avec à la fois avec  les services de l’Etat et un architecte.

On peut imaginer aussi de démolir le bâtiment existant et de recréer un hangar plus petit plus près de la maison de la pêche, sachant qu’il serait également inondable.

L’hébergement de groupe devrait en tout état de cause être réinstallé ailleurs. Des emplacements existent.



Financement d'un tel projet ? Ni la Ligue, ni la commune, (qui n'en ont les moyens ni l'une ni l'autre) ; la communauté d'agglomération a les ressources nécessaires. Elle a prévu d’investir dans un plan « nautisme ».






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire