Présentation des candidats



Isabelle METAYER, 57 ans  Linguiste dans l’édition puis pour les télécoms.
Adjointe à l'urbanisme à Lannion, conseillère régionale de Bretagne de 2004 à 2010, la sollicitation d’une équipe motivée et compétente m’a convaincue de  m'investir à Trédrez-Locquémeau, où j’habite depuis 20 ans, pour offrir un choix démocratique aux électeurs.
La commune est un lieu de solidarité naturelle, par les liens de famille, de voisinage, d’activités. Les institutions  ont un rôle à jouer dans cette solidarité, pour la compléter là où elle fait défaut. Faciliter la mobilité des personnes sans véhicules. Assurer à tous la meilleure éducation, qui seule garantit  l’avenir des jeunes, permettre l’accès aux activités culturelles et sportives, aux enseignements artistiques, aux séjours de vacances qui sont une ouverture  au monde, le tout à des tarifs adaptés aux revenus des familles.
Le sentiment d’appartenance à une même communauté d’agglomération, ne naîtra vraiment que si tous ses habitants ont accès aux mêmes services à des tarifs équivalents.
C’est à mon sens un objectif majeur pour  Lannion-Trégor Agglomération, le socle sur lequel elle pourra assurer son identité, sa force, et son développement.
Evit Tredraezh-Lokemo, da vad!

Christian LE NORMAND, 53 ans, Pharmacien
Ecouter, respecter, partager, pour mieux vivre ensemble dans un environnement préservé.Un patrimoine naturel remarquable prédispose notre commune aux activités sportives et de loisirs de plein air (randonnées, trail, vtt, voile, kayak, liés à la découverte de l’environnement maritime). L'accueil de ces pratiquants doit être amélioré et ainsi générer des retombées économiques (animation, restauration, hébergement...) profitables aux structures ou commerces déjà existants (restaurants, campings, gites...) et implique de réfléchir à la création d’une "maison des sports nature" à l'image de l'ex-école de voile (accueil de classes, de clubs sportifs, de groupes ...)
Etant donné la difficulté des médecins à trouver un successeur lors de leur cessation d'activité, il est essentiel, en collaboration avec les professionnels de la santé, de créer un "pôle médical" ou une "maison de la santé", en s'appuyant sur des réalisations similaires (Plestin, Ploubezre, Le Vieux-Marché...). Ces structures, qui s'autofinancent, garantissent un bon maillage médical de notre territoire, et participent au maintien de la population dans de bonnes conditions sanitaires et à l'attractivité des communes. 

Marie-Christine CENSIER-LEMAIRE,  52 ans, née à Compiègne (60)
Mère de 3 enfants et grand-mère de 2 petits-enfants.
Retraitée de la fonction publique : Postes et Télécommunications et Education Nationale, reconvertie dans le toilettage canin.
Mon engagement associatif dans la commune est réel :  
- au sein de l'Amicale de l'école : membre du bureau de la chorale, responsable de la section danse.
- au sein de l'association de quartier de Kerbabu.
- lors de manifestations : Soirée Cabaret, Fête de la musique, Concerts, Fête de la sardine.
        Mon choix de rejoindre la liste Pour Trédrez-Locquémeau, un choix, des projets est motivé par :
- la volonté de mettre en oeuvre le développement d'une concertation avec la population sur des projets locaux, dans un processus d'échange et de partage : au travers de réunions publiques, de comités consultatifs, d'ateliers de réflexion ou de travail, de conseils de la jeunesse.
-la volonté de soutenir les associations et les bénévoles, acteurs incontournables du développement de la vie locale, en valorisant des actions associatives innovantes sur des thématiques diverses : Vivre ensemble,  Solidarité,  Ecologie/Développement Durable, Sport, Culture.

Yann PIQUERET, 42 ans, 3 enfants. 
Actuellement ouvrier du bâtiment, j'ai été artisan boulanger pendant 6 ans, et garde-animateur dans la réserve des Sept-Iles pendant 4 ans.
Pour dynamiser Trédrez-locquémeau et ainsi favoriser l'activité, je crois qu'il faut penser l'accueil des visiteurs d'une façon différente, avec un fil conducteur. En s’appuyant sur la base de sports nature au port, élaborer un sentier pédagogique pour présenter la faune, la flore, et l'histoire de Trédrez-Locquémeau aux randonneurs (la coopérative pourrait avoir une belle fonction dans ce programme). Ces projets doivent être intégrés aux autres points forts de la commune (Dourven, maison de la pêche, commerces...) et ainsi donner un sens à la visite de notre belle commune! 
L'école et nos enfants pourront exploiter utilement ces nouvelles structures ...


Cécile LE BOURDONNEC, 44 ans, 2 enfants.
Conseillère municipale sortante, habitant la commune depuis 2003, et impliquée dans le milieu associatif de l’animation et de la culture, je souhaite poursuivre mon engagement en intégrant l’équipe d’Isabelle Métayer dont je partage les idées. J’aimerais au sein de cette équipe mettre en place d’un conseil municipal d’enfants afin d’intégrer les jeunes au fonctionnement de leur commune et de leur transmettre le goût et la conscience de l'engagement démocratique et citoyen.  
Mes choix sont motivés par une profonde reconnaissance à l’égard de ceux qui se sont battus avant nous pour la démocratie, la sauvegarde des services publics si malmenée depuis quelques années, le droit pour chacun à l’expression et à la parole, l’accès pour tous à l’instruction et à la culture, la défense de l’environnement et d’autres valeurs que je souhaite à mon tour continuer à défendre.
  
Jean-Marc FONTAINE, 71 ans, économiste, universitaire à la retraite, spécialiste du Tiers-Monde. Je m'associe à cette liste parce que, dans cette période de crise et de repli sur soi, il est indispensable de promouvoir la participation citoyenne et démocratique à tous les niveaux.
Cette participation ne doit pas seulement s'exprimer en période électorale, mais durablement, sur la totalité du mandat. 
Si je suis élu, ce sera donc pour œuvrer à la réalisation de cet objectif : commissions ouvertes, organisation de consultations sur les projets intéressant l'ensemble de la commune, organisation de conférences citoyennes sur les questions générales qui impactent notre vie locale.

Marine JALABER, 43 ans, mariée, deux enfants, enseignante à Lannion.
Arrivée par choix à  Trédrez-Locquémeau en  2006, j'ai trouvé ici un cadre de vie qui correspond pleinement à mes aspirations.
Donner la possibilité à chacun de prendre part à la réflexion sur les projets pour notre  commune, participer à l'élaboration et au choix de ce que seront les grandes orientations de la communauté d'agglomération dont nous faisons partie, et ce en toute connaissance des enjeux, font partie de mes motivations pour m'investir sur la commune aujourd'hui.


Yannick CORBIN, 61 ans Retraité de l'Education Nationale où j'étais chargé du suivi de la scolarisation des élèves en situation de handicap.
Habitant la commune depuis 2002, adepte de la marche à pied, j'ai ainsi pu découvrir son exceptionnel patrimoine naturel ou bâti, qu'il est essentiel de préserver. Un environnement attractif, c'est un atout pour un tourisme raisonné. C'est le sens de mon engagement au sein de l'association "Sémaphore".
A pied, on mesure également les dangers que rencontrent les piétons et les personnes éprouvant des difficultés pour se déplacer. Agir pour la sécurité des piétons est aussi ce qui motive ma candidature.
Tout projet cohérent, simple ou complexe, doit impérativement prendre compte l'avis des administrés : dans cette liste, je retrouve cette volonté d'écoute et cette recherche de la participation des habitants que je m'engage à soutenir tout au long du mandat.


Bénédicte COURSOL, 45 ans, mariée et mère de 2 adolescents, j’habite la commune depuis 2001.
Architecte d’intérieur de formation, je pratique l’architecture depuis une quinzaine d’année et suis sensible au développement durable dans la construction : nouvelles structures, rénovation et valorisation du bâti existant, aménagements de lotissements écologiques, mise en place de liaisons douces entre quartiers… Autant de projets qui doivent être réfléchis avec un souci d’écoute et de concertation pour le bien de chaque usager. 
Je souhaite donc apporter mon expérience sur les futurs projets de Trédrez-Locquémeau. 
Envisager le développement de la commune d’une manière équilibrée, durable et solidaire, mettre en valeur notre patrimoine naturel et culturel, sont des axes de réflexion qui me passionnent.

Armand PAULET, 54 ans, commerçant sur la commune 
J’ai décidé de m’engager sur la liste présentée par Isabelle Métayer en accord avec les projets proposés pour notre commune; notamment en ce qui concerne son économie à travers ses commerces et son artisanat. 
Je souhaiterais au sein de cette équipe travailler avec tous les acteurs économiques locaux (commerçants, artisans, gîtes, loueurs, campings, etc.) dépendants de l’évolution touristique du secteur, afin qu’ils puissent vivre et se développer (circuits touristiques, signalétique, internet). 


Edith BARRE, 30 ans, professeur des écoles, bilingue 
Arrivée à Trédrez-Locquémeau en 2012, je souhaite m’engager pour cette commune qui vient de m’accueillir : participer aux choix faits pour la commune, donner envie d’y vivre et de s’y investir. 
Pour l’avenir, je crois qu’il faut faciliter l’installation des familles. Des logements locatifs à prix abordables y contribueraient. Améliorer les services de proximité, renforcera l’attractivité de la commune, et ce au bénéfice de tous. 
La pratique de la langue bretonne tisse des liens entre les générations. Même pour ceux qui ne la parlent pas, c’est un repère culturel du Trégor. Je souhaite développer les occasions de la pratiquer dans le cadre des activités mises en place, lors de soirées, et d’échanges entre les générations. 
En hon plijadur emaomp e Tredraezh - Lokemo! Kerse-war-vat e vo ganeomp cheñch...


Roger SYLVOS, 73 ans, staffeur-ornemaniste en retraite 
Habitant au bourg de Locquémeau, que je connais depuis plus de 25 ans. 
Je souhaite que les habitants de Trédrez-Locquémeau soient consultés, qu'il y ait des échanges de points de vue pour améliorer notre quotidien. Transports en commun, réflexion sur un Pôle médical, création d'un marché, cohérence architecturale des nouvelles constructions, activités pour les jeunes ... les sujets sont multiples! 
D'autre part, l'école communale est à 600 m de la mer.  Combien d'établissements scolaires ont ce privilège dans notre pays ? Je suis donc favorable à la création d'un centre d'activités nautiques ainsi qu'un atelier de bricolage/construction navale à destination des jeunes. N'y aurait-il pas quelques passionnés, menuisier, charpentiers, ou bricoleurs patentés, pour transmettre leur savoir et encadrer la construction d'un petit dériveur en contreplaqué?


Katell PIERRE, 48 ans. 
Après six missions en Antarctique en tant que cinéaste, photographe mais aussi logisticienne, seule femme sur le raid qui part de la base de Dumont Durville pour aller ravitailler la base de Concordia, je me suis installée comme photographe indépendante et conférencière. 
Je souhaite m'investir avec la nouvelle équipe pour Trédrez-Locquémeau sur la question de la culture, en participant à faire vivre la Coopérative, et inventer des synergies entre les lieux culturels de la commune afin de concourir à lui donner une image innovante et dynamique. 
La réflexion autour des questions de logement, de lien social, m'intéressent et je crois qu'il est important de proposer de nouvelles formes de vivre ensemble au sein des quartiers et de la commune. 
Mon intérêt va aussi aux milieux naturels, nombreux sur la commune, et à la biodiversité, dont la préservation engage notre responsabilité; les zones humides, par exemple, qui jouent un rôle majeur pour la qualité de l’eau, et sont des milieux remarquables en cours de disparition...

Thomas LE GALLIC, 29 ans, consultant et chercheur en politiques de l’énergie et du changement climatique. 
Si j’ai choisi de m’engager au sein de cette liste, c’est avant tout car je partage ses idées et sa vision de l’avenir de la commune et de l’intercommunalité où je vis. J’y ai trouvé une équipe compétente et vouée toute entière à l’intérêt général. 
Je suis très attaché à la notion de vie de la commune. Pour moi, une commune qui vit est une commune qui se soucie de ses habitants et des liens qu’ils peuvent tisser entre eux, qui offre un accès local à des commerces, à des emplois, à des loisirs ou encore à la culture. En bref, c’est une commune qui a de l’avenir. Et c’est notamment à travers des propositions cohérentes d’aménagement du territoire que nous parviendrons à maintenir et renforcer ce dynamisme et à préserver notre capacité à faire vivre la commune demain. Nous y veillerons en particulier en garantissant une mixité des fonctions présentes sur le territoire (habitat, emploi, loisir, tourisme, etc.), tant à l’échelle communale qu’à l'échelle intercommunale.

Isabelle LE TENSORER, 37 ans, mère de 3 enfants 
Conseillère municipale sortante et sympathisante front de gauche, je réside sur la commune depuis 10 ans. Directrice d'école, je souhaite m'engager dans le domaine de la jeunesse : de la mise en place rapide d'une structure multi-accueil pour les moins de 3 ans à la pratique des activités nautiques, surtout pour les adolescents de la commune.







Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire